Nos animaux

 
 

Les animaux Sauvages

 

Les biches et les cerfs

Ce sont les animaux que nous pouvons voir le plus fréquemment car ils vivent dans les forêts du Schneeberg.

Nous pouvons aussi très bien les entendre lors du Brame. Au début de l’automne, des cris rauques et profonds retentissent dans la forêt. Le brame est le mot qui désigne à la fois le cri du cerf et la période du rut. Ces cris signalent la présence du mâle aux femelles.

 
 
 
 
 
 
 
 

         

         

Au mois de mars, le cerf perd ses bois. Au début du printemps, il refait ses bois, qui sont recouverts de velours (peau nourricière). Ceux-ci seront finis au mois de juillet et dépouillés du velours, pour la période du brame, grâce au frottement contre les arbres.

Il est possible de récupérer des Bois lors d’une promenade ou randonnée dans la forêt.

Pour plus vous informer : http://cerfs.free.fr

 
 
 
 
 
 
 

Le crapaud

Au mois de janvier jusqu’au mois d’avril, nous pouvons voir les œufs dans l’étang.

 
 
 
 
 

 
 

Le renard

Nous n’avons pu encore le prendre en photo car très rusé. Cependant, nous pouvons l’entendre la nuit lorsqu’ils se battent pour la nourriture.

 

L’autour

Beaucoup de faucons, d’autours et autres rapaces volent et planent au-dessus de nos montagnes.

Un autour en quête d’une proie s’est retrouvé piégé dans le filet de la volière alors qu’il tentait de s’en prendre à nos pigeons. C’est avec grand peine qu’il put se défaire des rets et retrouver la liberté.

 
 
 

Les animaux « Domestiques »

 

Les lapins

Sablés des Vosges : des lapins d’origine française, qui changent de pelage selon le temps et la température.

          

          

 

Les poules et coqs d’Alsace

Adorant se balader au travers des fougères, ils sont trapus mais élégants et surtout très vifs. Ils sont reconnaissables à leur taille moyenne, à leur oreillons blancs et aux pattes grises.

           

        

 

Les pigeons

Culbutants Yousbeck, Culbutants pies, Schietti.

            

            

 

Les oies

Les oies et les jars sont de très bons gardiens. Ne vaut mieux pas s’en approcher, surtout lorsqu’il y a des oisons en jeu…

D’une couleur brun foncé ayant des marques grises et le ventre blanc, l’oie de Toulouse est très forte mais élégante. C’est un oiseau de taille énorme, à la carrure épaisse et massive, à l’attitude fière qui a un cou fort, une tête large et courte avec bavette, une panouille double fermée à l’arrière et touchant le sol.

La Thuringe est la province d’origine des oies de Steinbach (région de Steinbach et de Brotterode). C’est une oie vigoureuse, vive et mobile, de taille moyenne (le jars pèse de 6 à 7 kg ; l’oie de 5 à 6 kg), à l’attitude fière. Les yeux sont grands, les iris brun foncé, entourés d’un fin anneau jaune.

               

               

     

 

Les canards

Le canard de Barbarie adulte est calme et silencieux. Incapable de voler en raison de son poids élevé (contrairement à la femelle qui est légère), il déambule en balançant curieusement la tête. La cane niche dans des coins abrités, parfois en hauteur (boîtes, arbres creux, greniers ouverts).

Bien qu’il soit un oiseau d’origine tropicale, il s’adapte aux climats tempérés et peut supporter des températures allant jusqu’en dessous de -12 °C.